Trouvez le trésor dans Age of Magic, un RPG riche en graphismes

Le passage à Unity a aidé Playkot à toucher de nouveaux marchés et à alimenter la croissance impressionnante de l'entreprise

Playkot : une étude de cas Unity

Comment un homme d'affaires et un développeur de logiciels travaillant sur une table de cuisine improvisée à Saint-Pétersbourg, en Russie, ont-ils pu parvenir à produire des jeux sophistiqués et des RPG pour mobiles avec des graphismes parmi les meilleurs de l'industrie ? Faites connaissance de Sasha Pavlov et d'Oleg Sysoev, qui ont lancé Playkot Games en 2009. Depuis, en combinant soigneusement les bonnes personnes, en adoptant Unity et en mettant en œuvre les stratégies adéquates pour conquérir une part de marché importante dans le monde, ils ont élargi leur équipe, qui compte aujourd'hui plus de 150 personnes.

  • Le projet

    Passer de Flash à une plateforme de développement plus performante

  • L'objectif

    Produire un RPG haut de gamme, riche en graphismes

  • Plateformes

    iOSAndroid and web

  • Équipe de projet

    12 personnes pour Age of Magic pendant la production

  • Entreprise

    +150 employés

    St. Petersbourg, Russie et Chypre (Siège)

De la nuit blanche aux millions de joueurs

The two Playkot founders got their start on VKontakte, “the Russian Facebook.” VK, launched in 2007, gained quick popularity and had over 4M users by mid-2009 when it opened its payment system for applications. Sasha and Oleg both saw that the social networking trend was exploding and that it was an opportunity not to be missed. Neither had gaming experience, but both were imaginative and Oleg knew some Flash, so they stayed up late one night and built their first game.

Pourquoi choisir Unity pour passer sur mobile

Predictably, their first effort didn’t work that well. But within a week, they fixed the bugs and posted another game that immediately attracted paying players. As the income stream continued, they added resources and started work on a new game. By August 2010, VK had grown to nearly 10M users when Playkot launched Club Life – attracting 2.3M players – more than 20% of all VK users – after just one month.

As Playkot continued to grow with titles like SuperCity and became one of the top-20 Facebook game publishers by revenue, they chose Unity to transition to mobile platforms (SuperCity Mobile is made with Unity) and keep developing social and casual games until they found an even bigger success with the high-quality RPG, Age of Magic.

The results:

  • Increased focus on art and game design as Unity allowed them to allocate more resources in those areas and less on troubleshooting
  • Boost average revenue per user (ARPU)
  • Access to a deep global pool of Unity developer talent
  • Faster porting to diverse mobile platforms
  • Renowned high-quality game graphics

Dans l'éclair du Flash

L'évolution de Playkot est similaire à celle de nombreux développeurs Flash. En 1996, FutureSplash Animator (ou « Flash » avant d'être acheté par Macromedia) permettait aux concepteurs de créer des animations vectorielles sur un scénario de base. C'était un outil relativement facile à utiliser, et les développeurs Web pouvaient intégrer des animations simples à l'aide d'un visionneur multiplateforme.

Flash était le principal outil de développement de Playkot quand Aleksey Guk, leur premier directeur artistique, a rejoint l'entreprise en 2011. Cette année-là a vu le lancement de Pioneers et SuperCity, ainsi que de leur premier essai pour mobile, le jeu de dés Farkle Live, pour iOS et Android.

Selon Aleksey Guk, l'environnement créatif démocratique de Playkot est l'une des clés de son succès. « Mes collègues peuvent donner vie à n'importe quelle idée si elle est assez bonne. Il n'est pas nécessaire qu'elle vienne du directeur artistique ou d'un responsable. Le simple fait de faire partie de l'équipe vous donne une voix. »

La popularité des appareils iOS et le rejet de Flash par Apple ont été des facteurs déterminants pour Playkot et la plupart des développeurs de jeux. Les technologies Web HTML5, CSS et JavaScript prenaient de plus en plus de place et les fondateurs de Unity avaient développé les premières versions de leur moteur de jeu sur Mac OS.

Tout comme Sasha Pavlov et Oleg Sysoev avait su reconnaître l'importance de VK et de l'émergence des réseaux sociaux, ils ont vu l'énorme opportunité qui se dessinait dans le domaine du jeu sur mobile.

Le grand saut vers le mobile

Selon le rapport Global Games Market 2018de Newzoo, le mobile représentait 18 % du marché des jeux vidéo en 2012, et il atteindra près de 59 % en 2021. Ayant correctement anticipé ce changement, Playkot a adoré relever le défi que représentait le développement pour les plateformes mobiles. Bien que l'entreprise bénéficiait d'une expérience considérable en matière d'évolutivité des serveurs et de traitement de centaines de milliers d'utilisateurs simultanés avec ses jeux Facebook comme SuperCity, le marché du mobile nécessitait néanmoins de nouvelles compétences.

Selon Roman Zorin, « Avec les environnements mobiles, le plus grand défi réside dans la stimulation et les contrôles. Il s'agit d'un état d'esprit différent de celui des applications de bureau ». Heureusement, pour pouvoir créer Age of Magic, il a été en mesure de trouver le bon talent, tant artistique que technique, pour atteindre l'objectif : un excellent jeu aux graphismes superbes. « Notre équipe compte de nombreux magiciens. Rien n'est impossible avec eux. Quand je vois un mur de briques, pas de problème, ils passent par-dessus, ou au travers s'il le faut ! »

Faire confiance à Unity

Moving to mobile meant moving to a new development engine. The mobile market was extremely competitive and fast moving, so Playkot needed a tool that could quickly generate prototypes for testing as well as publish production-grade code for diverse mobile devices. The development teams knew the risks of making radical changes like this, and Sasha and Oleg had to calm their concerns.

After reminding the team that he was primarily a businessman not a developer, Oleg told them his first reason was, “It’s an honest, straightforward setup: we pay a license fee and if we start making millions, it’s all ours, not theirs.” Second, Oleg pointed out that the considerable pool of Unity developers (six million worldwide) would make finding the best talent much easier. Third, Roman said, “Unity includes all the tech tools we need to build the types of games we want to create. And we all think the Asset Store, with its thousands of game-ready resources, comes in very handy.”

Étudier les jeux mobiles à succès

Après avoir décidé de migrer vers Unity, l'équipe a commencé à télécharger des jeux mobiles, en étudiant soigneusement les normes UX et les particularités. Elle a tout chronométré : le temps nécessaire pour charger les jeux, la durée pendant laquelle il était possible de jouer confortablement sans pause, les délais de décision, etc. « Unity nous aide à créer un endroit où le joueur est totalement absorbé par l'expérience de jeu et oublie les mécanismes », déclare Roman Zorin.

Playkot a ensuite recruté un chef d'équipe possédant une grande expérience des jeux riches en graphismes créés dans Unity. « C'était le cerveau, nous avons donc construit une équipe autour de lui. Tout le monde a appris de lui et de son code, et nous avons payé les cours de tous ceux qui voulaient se former sur Unity », explique Roman Zorin.

La formation n'a pas pris longtemps. « Après avoir appris les bases, il était prévu qu'ils commencent à travailler sur les mises à jour et la correction des bugs. Tous nos développeurs avaient de bonnes compétences générales, ils ont donc appris rapidement. »

Une stratégie axée sur la conception des jeux et des ARPU plus élevés

Selon Roman Zorin, l'un des points forts de Unity est de permettre aux développeurs de se concentrer sur l'aspect artistique et la conception plutôt que sur les aspects techniques. « Certaines entreprises tentent de créer des vitrines technologiques en utilisant tous les shaders possibles et tout ce qui semble le plus moderne. Pas nous. Chez Playkot, l'aspect artistique de la conception des jeux est notre priorité. C'est la raison pour laquelle nous avons choisi Unity ». Autre atout important : la rapidité. « Du briefing à la production, en passant par le travail de l'artiste, nous pouvons développer un personnage en quatre semaines sur Unity, avec des tests complets et en élaborant toutes les animations et les effets visuels possibles. C'est plutôt rapide compte tenu du niveau de qualité que nous obtenons. »

En 2014, SuperCity, créé avec Flash, a reçu le prix du meilleur nouveau jeu Facebook et SuperCity Mobile, sorti en juillet 2017, a été le premier jeu Playkot réalisé avec Unity. Mais encore une fois, Sasha Pavlov, le PDG, recherchait les tendances plutôt que le statu quo. Roman Zorin explique : « Les jeux sociaux occasionnels attirent beaucoup de joueurs, mais ces derniers ne sont pas nécessairement attachés à un seul et même jeu. Avec les RPG stratégiques, il y a moins de joueurs, mais ils sont beaucoup plus investis et ont tendance à dépenser beaucoup pour leur expérience de jeu. Nous adorons les graphismes très sophistiqués. Nous voulions donc créer des jeux qui le montraient. Nous voulions également toucher ces joueurs assidus et fidèles, c'est pourquoi nous avons choisi de nous diversifier. »

Ce changement fondamental a également aidé Playkot à augmenter son ARPU (revenu moyen par utilisateur).

Naissance de Age of Magic

Game Producer Roman Zorin had been working on “a world torn apart by magic” since he was in school. At Playkot, he had developed a massively multiplayer online role-playing game (MMORPG) prototype, Portal, that he said was “ambitious, large-scale, and hardcore – and nobody at Playkot liked it.” He was convinced that the basic game elements were awesome: the heroes, locations, battles, and conflicts. “I realized I had to find the right mix.” After three internal hackathons, the team found the right mix, and Age of Magic was born.

“It took three people five months to prepare a comprehensive plan for the project. We then added four more developers, and after two months, we had a real vertical slice of the game to prove the graphics concept,” said Roman. The team grew to 12 and they started production. It then took five months to soft-launch the game and another three months for the hard launch on iOS and, five months later, on Android.

Playkot heavily leveraged Cinemachine, Unity’s unified procedural camera system, during Age of Magic development. “We had a limited time to show a huge magical world, integrate a plot, generate cutscenes with characters, dialogs, and animations. Cinemachine really simplified all our camera work, which gave us time to work on fine-tuning the art elements. That’s why Age of Magic is the best-looking RPG on mobile,” asserted Roman.

Few disagree, and today Playkot boasts nearly 7,000,000+ players (1M daily). In China it reached the Top 50 and Playkot is talking to some well-known Chinese publishers about continuing its growth in that market. Not surprisingly, Age of Magic is Playkot’s most lucrative game yet – making it easy for this dynamic and inspiring Russian studio to say that Unity is an important contributor to their ongoing success.

Regardez cette vidéo pour un exemple de la façon dont le studio utilise les caméras Cinemachine dans les fenêtres Game et Scene.

Cinemachine et Age of Magic

To create the many truly magical moments in the Age of Magic, Playkot deployed Unity’s procedural camera system, Cinemachine. From numerous perspectives and angles, the story unfolds through multiple virtual lenses, drawing players into the suspense and exciting gameplay. 

Roman Zorin, Producer, Playkot

« Certaines entreprises tentent de créer des vitrines technologiques en utilisant tous les shaders possibles et tout ce qui semble le plus moderne. Pas nous. Chez Playkot, l'aspect artistique de la conception des jeux est notre priorité. C'est la raison pour laquelle nous avons choisi Unity ».

Roman Zorin, Producer, Playkot
Aleksey Guk, Art Director, Playkot

Du briefing à la production, en passant par le travail de l'artiste, nous pouvons développer un personnage en quatre semaines sur Unity, avec des tests complets et en élaborant toutes les animations et les effets visuels possibles. C'est plutôt rapide compte tenu du niveau de qualité que nous obtenons.

Aleksey Guk, Art Director, Playkot
Roman Zorin, Producer, Playkot

« Unity nous aide à créer un endroit où le joueur est totalement absorbé par l'expérience de jeu et oublie les mécanismes. »

Roman Zorin, Producer, Playkot
Roman Zorin, Producer, Playkot

« Unity inclut tous les outils techniques dont nous avons besoin pour créer les types de jeux que nous voulons. Et nous pensons que l'Asset Store, avec ses milliers de ressources prêtes à l'emploi, est particulièrement pratique. »

Roman Zorin, Producer, Playkot
Roman Zorin, Producer, Playkot

« Nous avons eu peu de temps pour créer un vaste monde magique, imaginer une intrigue, générer des cinématiques avec des personnages, des dialogues et des animations. Cinemachine a vraiment simplifié tout notre travail de caméra, ce qui nous a laissé le temps de peaufiner les éléments artistiques. C'est pourquoi Age of Magic est le plus beau RPG sur mobile. »

Roman Zorin, Producer, Playkot

Asset Store Unity

“Unity includes all the tech tools we need to build the types of games we want to build. And we all think the Asset Store, with its thousands of game-ready resources, comes in very handy.” – Roman Zorin, Game Producer, Playkot

One of the assets used during production was Vertex Dirt (Vertex Ambient Occlusion), which helped them convert from ambient occlusion to vertex colors.

Ce site utilise des cookies dans le but de vous offrir la meilleure expérience possible. Consultez notre politique de cookies pour en savoir plus.

Compris